lundi 10 août 2020

Quand un achat en appelle un autre...

Je devais m'ennuyer pendant ces vacances...

Donc voilà, j'ai une collègue du Nord qui m'envoie les bons plans quand elle en trouve. La semaine dernière elle m'a montré un "deal" : pour l'achat de cette boîte de marqueurs craies liquide à 11€ (chinois, faut pas se leurrer), 10 € remboursés en chèque cadeau.

Reçu le chèque cadeau avant même de recevoir la boîte, j'ai essayé quelques couleurs c'est super sympa, je me verrai bien faire un décor pour lumière noire (à supposer que le fluo en soit bien et que la lumière réagisse).

Le hic c'est que pour ne pas payer de port il me fallait arriver à 25€, mais pas de soucis j'ai toujours des trucs qui traînent dans mon "panier". C'était le cas de ces petits pots qui ressemblent à ceux de la daisy box (à peine plus petits mais testés et ça s’emboîte bien). Je les avais repéré une première fois sur Hoptoys (à 18.90€ les 18 pots), et puis un jour j'ai découvert qu'en fait Hoptoys vendait beaucoup de produits de la marque Tickit et qu'on trouve cette marque ailleurs et moins cher. Comme je le dis souvent : Hoptoys c'est bien mais c'est surtout un dénicheur d'idée, après il vaut comparer les prix avec les autres boutiques, comme là : 9.42 € les 18 pots.

Et comme il en manquait encore un peu j'ai pris une ramette de papier, elle aussi a son histoire : figure-vous que le papier en 90g blanc à Super U y'en a plus, et moi j'avais un nouveau cahier de liaison à préparer, j'ai donc pris une ramette à Amazon (oui j'achète beaucoup sur Amazon, pas bien) et plus précisément sur "Amazon Warehouse", le site des retours clients et des invendables en neuf, ramette vendue 5.20 € les 500 feuilles de 100g "comme neuf, emballage endommagé", alors certes... sur l'emballage papier il y a bien une petite déchirure de 5 cm... on ne voit même pas le papier à l'intérieur...


Dernier bon plan, un gadget, mais j'aime les gadgets...
Une caméra, mais pourquoi faire ? Pour rien, elle coûtait 14 € (oui il faut être bête), mais j'ai quand même quelques idées : déjà pour commencer j'hésitais à passer Livia dans "la chambre des grands" à son retour, pour laisser sa chambre à Estelle (la petite sœur de Léa qui nous rejoint en septembre), je craignais qu'elle n'empêche Gabriel de dormir, alors je me suis dis que j'allais jouer les espions 😂, et puis Jojo en avait parlé une fois de caméra, il voulais voir les oiseaux dans leur nid et suivre l'évolution des petits, et puis si on était méchant on filmerai Tommy en douce quand il joue aux jeux vidéos, mais ça c'est pas bien... Enfin si je veux des excuses j'en trouve 😂

Accessoirement je me suis achetée aussi un nouveau radio réveil mais je ne ferai pas l'affront de le compter dans les indemnités d'entretien, ni la caméra bien sûr.
Le mien avait décidé de ne plus me laisser activer / désactiver l'alarme, je devais m'y reprendre à plusieurs fois, à m'en faire mal au doigt à presser le bouton dans tous les sens.
J'ai choisi un modèle à double alarme mais surtout qui affiche les heures des alarmes programmées en permanence et qui n'a pas de molette pour la radio ou le son. Pourquoi tout ça ? Parce que je dois avoir un toc : tous les soirs je vérifie l'heure à laquelle j'ai programmé mon réveil, je vérifie si la station de radio ne me donne pas que du bruit (si la molette a bougé) et si j'ai du son (et pas trop fort, là aussi au cas où la molette aurait bougé), c'est l’expérience qui parle... tiens au point où j'en suis dans le hors sujet je vous le montre, ça peut servir...

La pendule

Afin d'aider les enfants les plus grands à se repérer dans le temps je souhaitais confectionner une pendule avec les différents moments de la journée. Mon projet a évolué au fil de mes pensées et j'ai finalement acheté une petite pendule pas trop chère (8.15 €) en contreplaqué (à customiser) que j'ai customisé.



J'ai imprimé des étiquettes qui prendront place sur le contour en fonction des journées (j'en ai oublié), et j'ai coloré en jaune fluo (avec mes nouveaux marqueur à la craie liquide) l'aiguille des heures.
J'avais même envie d'enlever l'aiguille des minutes pour éviter les confusions : souvent les enfants se fient à celle qui va le plus vite, j'ai d'ailleurs déjà enlevé celle des secondes.
L'affichage des heures correspond à mon amplitude horaire, donc il ne faut pas être surpris de voir la pendule passer de 18h à 7h ! (Jojo il l'a trouvé bizarre ma pendule...).


Nous verrons si j'atteins mon but avec à savoir que les enfants se repèrent dans la journée, je pense ajouter des vignettes avec les photos des personnes venant chercher les enfants, le risque étant d'oublier de les remplacer en cas de changement et d'avoir des enfants déçus, d'où mon hésitation parce qu'avec ma mémoire de poisson... 

Pour le contour et pour la poutre du temps j'ai commandé des scratch ronds blancs en 15 mm (3.73 € les 200), les noirs (2.66 € les 100 en 10 mm) je les ai pris car une collègue m'a donné une idée pour rendre mes jeux plastifiés plus attractifs...

 

Coût total : 14.54 €

Agrandissement du stock de lingettes lavables

 Pendant le confinement j'avais confectionné 24 lingettes lavables pour remplacer le coton de la toilette et du change (sauf pour les selles). Comme le système me convient j'en ai confectionné 56 autres pendant la 2ème semaine de mes congés.

Se faisant, je me suis quand même interrogée : "mais que diable es-tu venue faire dans cette galère", et oui parce qu'en calculant j'ai passé 10 heures (voire plus) à les confectionner, soit l'équivalent de 80 € en heure de smic. J'en avais trouvé sur internet à 5€ les 10 (+2.50 de port), j'aurai dons payé 32.50 pour 60 lingettes... L'inconvénient est que ces lingettes que j'avais trouvé ne se lavaient qu'à 30°, mais en y réfléchissant je ne risquais pas grand chose à les faire bouillir si ce n'est que j'aurai perdu les couleurs... (et en plus en relisant mon premier article je vois que je n'ai pas retenu la leçon...).

Et puis quand j'en venais à compter "bon tu en as fait 14 donc 1/4, plus que 3/4..." je pensais aussi "mais quelle idée, tout ça pour éviter de jeter quelques carrés de coton que tu n'aurai même pas payé,par des lingettes que tu vas devoir laver et étendre" (étendre étant le pire... il faut que je trouve une astuce, un sac à linge peut-être...), j'ai repensé à notre formatrice et l'histoire du petit colibri, chacun sa contribution... et quelques jours plus tard je suis tombée sur cet article qui m'a un peu réconforté :

Le choix des bons produits pour un change plus écolo

À noter aussi que j'ai failli y laisser la vieille Singer des années 70 de ma maman qui a fait un grand "paff" suivi d'une odeur de brûlé, mais tout va bien...

Enfin les voilà, plus grandes que celles de la dernière fois...


Et avec ça j'ai refait également 48 lingettes lavables pour les mains pour compléter / remplacer les miennes qui ont pas mal vécues... Celles-là sont vite faites, un coup de sujet (point zig zag pour ma vieille machine) et le tour est joué...

Petite formation en ligne : "La communication positive : pour être mieux compris et écouté par l'enfant"

 Bon en réalité il s'agit plus d'articles suivis de quiz, manière de voir si vous avez bien suivi, mais ça motive... Je m'étais inscrite à ce parcours proposé par Dunod et le site des pro de la petite enfance : "La communication positive : pour être mieux compris et écouté par l'enfant" pendant le confinement il me semble, et depuis quelques jours je recevais des rappels, je ne me rappelais même plus de ce que c'était. Ce matin là j'avais le temps je me suis dis "allons donc voir...".

Et ma foi ça se laisse lire, les petits quiz nous mettent au défi, j'ai trouvé le principe très sympa. Le lien de connexion est ici : https://formations-lesprosdelapetiteenfance.dunod.com/profile/workspace mais je ne me rappelle même plus comment je me suis inscrite 😕.

J'ai suis ressorti avec une certificat, c'est gentil merci, je ne pense pas qu'il me donne quelque droit que ce soit mais bon...

Il y avait des liens à la fin pour "en savoir plus", dont celui-ci, qui retrace finalement le contenu de cette mini formation (qui n'a pas durée deux heures contrairement à ce qui est indiqué) :

https://lesprosdelapetiteenfance.fr/bebes-enfants/psycho-pedagogie/5-conseils-pour-mieux-communiquer-avec-le-jeune-enfant

jeudi 6 août 2020

Le nouveau coffre à jouets

 Je ne le cherchais pas, il m'est tombé dessus : je l'ai découvert dans la pub de LIDL, et j'ai vu là la réponse à mon problème d'agencement, je m'explique...

L'hiver dernier j'ai installé un coin calme au fond de la pièce. Pour moi c'est là qu'il doit se trouver : à l'écart. Suite au confinement j'ai retiré le coin calme (pour éviter d'avoir à laver ses textiles), et j'ai mis à la place le coffre à jouets, puis j'ai mis le garage et un bac de jeu là où était le coffre précédemment.

J'ai réalisé alors que le fait de ne plus avoir ni garage ni bac contre les meubles de la salle de jeu lui redonnait pas mal de largeur mine de rien (elle n'est pas très large). Je suis donc arrivé à la conclusion que le jour où je remettrai le coin calme deux solutions : soit je le mettais au centre (là où sont les tapis bébés), soit je devais sortir le coffre (et supprimer une partie de son contenu, le reste pouvant aller sur des étagères que Jojo m'aurait fixé, mais certaines n'auraient pas étés à portée.

C'est alors que je l'ai vu... le coffre banc, qui pouvait être installé dans le coin calme, les enfants pouvant s'y asseoir dessus, et qui servait aussi de coffre (même si celui-ci est réduit au tiers de ce que contenait l'ancien). 

Acheté et monté dès le premier jour de mise en vente (à LIDL les promo partent vite) l'ensemble a l'air solide, par contre le revêtement j'ai des doutes, nous verrons bien.

Il a un vernir pour éviter de se claquer le couvercle sur les doigts, il faut même forcer pour fermer donc il est bien pensé.

Le voilà... 91 cm de long de mémoire, pour un coût de 31.99 €


lundi 3 août 2020

Lectures professionnelles : parcours de motricité, les groupes d'âges

 
Ce premier article m'a surtout surpris, je ne pensais pas que l'on puisse imposer des consignes lorsque l'on propose un parcours de motricité. On peut certes proposer de commencer à un endroit et terminer à un autre, mais donner une consigne ? D'ailleurs lors d'une matinée formation sur la motricité libre il nous avait été suggéré de faire des parcours en cercle comme ça pas de soucis...

Crèches : des sections avec des enfants du même âge ou d’âges différents ?

Celui-là je l'ai lu par curiosité, il concerne les groupes en crèches, chez l'assistant maternel la question ne se pose pas. Je constate tous les jours les bienfaits que peuvent avoir les contacts des plus grands avec les plus petits et vice-versa, l'entraide, l'empathie, la valorisation de soi... le revers de la médaille c'est quand nous accueillons un seul "grand" et deux nourrissons, suivant le "grand" il peut soit être content d'aider à s'occuper des petits, soit au contraire être déçu de n'avoir aucun copain de son âge pour partager les jeux. 
Pour le professionnel pas contre l'organisation doit être simplifiée, pas besoin de calculer comment adapter les activités à chaque âge...

samedi 1 août 2020

Lectures professionnelles : Dolto, le jeu, Pickler

Mes lectures de la semaine, vous remarquerez que beaucoup sont issues du site "les pros de la petite enfance", et que certains datent de plusieurs années, en fait j'y tombe surtout dessus en parcourant mon fil "Facebook", ce sont des collègues qui les partagent....

Françoise Dolto nous a appris à écouter les enfants et à leur parler

Je n'ai pas beaucoup lu sur Dolto, j'ai vu un téléfilm avec Josiane Balasko la concernant (c'est plus facile les vidéos 😋), j'ai eu écouté des émissions de radio dans lesquelles elle est intervenue, j'ai aussi lu un livre sur sa jeunesse (si si un livre !).

Autre article pour en savoir plus :  La Révolution Dolto

"l’enfant n’avait ni droit ni prérogative, il était considéré comme une simple ébauche, un adulte en devenir qu’on devait dompter, mais qu’on pouvait aussi bien ignorer… (…). Avant Dolto, on ne voulait en effet connaître que de l’enfant que sa naissance physique, sa venue au monde ne s’accompagnant que d’un certain nombre de besoins (boire, manger, déféquer, dormir…) qu’il fallait satisfaire plus ou moins mécaniquement.

Après Dolto, on a compris que l’enfant était un être à part entière à qui il fallait parler et qu’il fallait écouter. « Avec Dolto explique encore Gérard Miller, est apparue la possibilité que naisse également un autre être, reconnu comme tel par ses semblables plus âgés : du pur tube digestif auquel il était identifié, on est passé en quelques décennies à l’enfant-sujet, inscrit dans le langage avant même de le posséder, être humain à part entière et nullement déficitaire par rapport aux adultes ."


Si vous voulez lire l'article de Yannick François qui est mentionné dans l'article c'est ici (le lien du site ne fonctionne pas).

Aussi vous remarquerez sans doute que les écrits que je partage ce sont ceux qui m'ont convaincu et dont j'applique les principes du moins partiellement.

Ici un article sur la motricité libre :

Motricité libre et activité autonome : libérez les bébés !

J'ai appris à faire confiance aux enfants ces dernières années, j'ai une "tolérance" assez haute et donc je leur laisse faire pas mal de "découvertes". Quand j'ai une nouveauté qui apparaît (comme cet été quand Livia et 🌺 ont décidé de s'asseoir sur les tables basses) je dois réfléchir très rapidement et décider si je laisse faire ou pas, car si je laisse faire je devrai être cohérente par la suite et donc continuer à laisser  faire. Comme je le répète souvent : je suis bien contente que le sol de ma véranda soit en parquet flottant (et avec une épaisseur de mousse dessous). Ensuite chaque maison a ses règles : il y a des choses que les enfants peuvent faire chez moi et pas chez eux et vice versa. On nous a appris en formation que l'enfant sait très bien différencier là où il peut et là où il ne peut pas.

En bas en lien il y a des liens vers cette vidéo :

Le monde caché des bébés from Mairie de Lambersart on Vimeo.

La poutre du temps façon nounou

Alors en langage "montessorien" on appelle ça la "poutre du temps", mais une poutre du temps doit être à hauteur d'enfant et comporter les jour de la semaine, ce qui n'est pas la cas de la mienne, elle n'a pas un but d'apprentissage mais un but de repérage dans le temps. 

Elle est tout en haut, au dessus des baies vitrées, donc l'enfant ne pourra pas compter les jours avec ses doigts, il pourra compter de loin s'il a de bons yeux 😂.

Mon idée de départ était de l'illustrer tous les mois avec des photos de paysages au fil des saisons, idéalement le même paysage, ça aurait été cool mais j'ai pas trouvé. Alors je me suis penchée sur les feuilles et branchages, plus facile, et voilà qu'au hasard d'une page je suis tombée sur une photo de feuillage avec une mésange, et là ça m'a fait tilt : une poutre avec les oiseaux de notre jardin ! (et sur un fond de saison bien sûr). 

Cela a plusieurs avantages : les enfants ici connaissant certains oiseaux du jardin (il faut dire qu'on en parle dès qu'on en voit) ça me permet de dire "on est au mois d'août, le mois de la huppe" sans avoir à me déplacer 😂 (je les vois bien ensuite à l'école dire "on est le mois de l'étourneau" 😇 ) et autre avantage : Jojo aimant les oiseaux il ne me fera pas d'histoire comme quoi j'ajoute un truc à la véranda.

Comme je n'avais pas l'intention de recommencer chaque année (23 feuilles imprimées, découpées, plastifiées, redécoupées, assemblées, roulées puis collé au "mur" tout en déroulant sur les 120 morceaux de double face mis en place) tous les jours sont blancs, j'ai préparé des étiquettes pour les vacances et les weekend que j'ai collé avec des carrés pour album photos, il ne me restera qu'à les déplacer chaque année.

J'ai préparé des étiquettes vierges pour les événements, je verrai à l'usage comment les utiliser.
J'aurai aimé pouvoir tendre un fil de crin sur la longueur sur lequel j'aurai fait glisser un curseur chaque jour, mais pas trouvé comment faire, et me connaissant il ne sera jamais à jour...

La poutre elle est surtout dans l'immédiat pour Gabriel, qui me parlait de Noël juste avant les vacances d'été, je n'ai su que lui dire "c'est loin ! très loin !!".