samedi 9 décembre 2017

Bilan de la semaine 49 - Le renne

Le renne, je pense que je n'ai pas besoin d'expliquer pourquoi..., ce sera le dernier animal de l'année je pense, je n'ai pas l'intention de retourner à la bibliothèque avant mes congés et de toutes façons nos lectures tournent désormais autour de Noël.

Pour le moment je ne sélectionne que les livres et revues qui ne parlent que du sapin, voire de la lettre au Père-Noël, j'évite ceux qui parlent directement de la journée de Noël, des cadeaux surtout ! Pour les revues ça va, mais pour les livres parfois je n'y coupe pas, la plupart traitant de Noël à partir du sapin jusqu'à l'ouverture des cadeaux.

Lundi, tous présents.

Nous avons fait le sapin.
Comme au fil de la matinée nous avons ajouté des choses, ça nous a pris un moment.

J'avais sur la table une corbeille je ne sais plus pourquoi, et tout un tas de pinces à linge que j'avais sorti pour une activité (que j'ai reporté, il m'a manqué un matériau zut). Cloé a inventé un nouveau jeu avec, c'est marrant ce type de jeu on le retrouve souvent dans les ateliers Montessori, avec des pinces de couleur à associer sur un disque de carton aux portions de même couleur.

Léa a fait son premier coloriage au feutre, ici du moins, Cloé et Blondinet ont colorié aussi, Cloé m'a offert le sien (enfin c'est ce qu'elle m'a dit en le ressortant du sac)


Mardi, Cloé et Blondinet présents : peinture d'un fond forêt / ciel
J'ai été obligée de les interrompre pour la balade...

Mercredi, tous présents.

J'ai ressorti le kamishibaï pour la lecture de l'histoire de la robe de Noël, histoire que j'adore (et qui m'a donné pas mal de travail hein !)

Cette fois j'ai placé le théâtre sur la petite table, invitant les enfants à s'asseoir devant (ou pas).
Ainsi ils ne me voient pas, ce qui fait qu'ils sont davantage concentrés sur les images. Il peuvent les toucher, mais doucement j'ai dis. Cette histoire c'est un peu une histoire à toucher.
Mais le fait qu'ils ne me voient pas a aussi le désavantage que je ne les vois pas non plus !


Ils ont tous collé des gommettes sur la peinture réalisé la veille.

On a aussi chanté et dansé, sur des musiques de Noël, la magie commence...
Ce matin là je suis restée un moment assise à ne rien faire à les regarder tout en sélectionnant les titres qu'ils allaient écouter.

Ça ne se voit pas trop mais je vous assure que Léa bouge son popotin ! Elle a beau se mettre parfois (souvent) dans des situations compliquées, elle n'en reste pas moins prudente quand elle voit ses copains s'exciter. Il est courant qu'elle aille les observer depuis l'autre côté de la table.
Cloé a tenté d’entraîner Blondinet avec lu en lui prenant la main mais elle saute et ça ne lui donne pas trop envie de la suivre.


Qu'est-ce qu'elle cache Léa... le beurre !


Cloé me fait à manger, des fraises, elle les a fait cuire. Elle me les apporte, une dans chaque assiette, sans renverser. Blondinet vient de prendre le panier de provision sur mon bureau, je l'avais mis de côté parce qu'il y en a trop et ça traîne beaucoup, il prend garde à ce que personne ne le lui prenne.

Ça c'est Blondinet quand je lui demande de ramasser quelque chose ("j'ai rien vu j'ai rien entendu")






Alors la recette pour de bonnes fraises...
- Les faire revenir à la casserole,
- les arroser de jus de knackis,
- tartiner avec l'huile de frites qui stagne au fond de l'assiette
- déguster (alors la petite mimique c'est parce que j'ai montré à Cloé comment faire semblant de manger sans mettre à la bouche alors elle m'imite)


Léa est toujours avec sa tranche de beurre, elle tente de l’emboîter sur la pyramide... sa façon de lorgner la bouteille me fait penser qu'elle a soif, d'ailleurs quand je lui propose son biberon d'eau elle accourt.


Ça c'est Blondinet quand il a un coup de pompe ou qu'il rêve (ou alors il se dit "elle m'a pas vu elle m'a pas vu...")

À la surprise des deux grands oui : j'ai d'autres animaux aimantés que celui présent dans l'étagère.
Suite à ma formation Montessori en 2016 j'ai simplifié certains jeux, et donc je n'ai laissé qu'un exemplaire d'animal, je pense avoir eu tord, ils se sont bien amusés à créer des animaux bizarres, j'en suis encore à me demander s'ils l'ont fait exprès, certains sont très bien assemblés, j'avoue que je ne les ai pas observé, j'étais encore dans la musique moi.


Petite sortie dans le jardin pour s'oxygéner, avec pour conseil de rester au soleil !
Léa perd ses bottes régulièrement, zut !


Elle s'est mise en tête de grimper sur le toboggan, j'observe (et j'avoue que je m'amuse à ses dépens...)



Jeudi j'étais de repos, du coup j'ai fait le travail que je fais normalement le samedi : mise à jour de ce blog (entre autre)

J'ai réceptionné les deux commandes faites pour le compte de notre association, comme nous en avons profité pour faire une commande groupée il a fallu dispatcher, faire les totaux, organiser les "livraison" (ben oui Lacaune hein ! Comment on fait ?).

D'ailleurs j'ai oublié d'ajouter ces articles sur mon blog la semaine dernière, mais bon y'a pas grand chose : des pinceaux, et des castagnettes avec un manche. Tiens je les ajoute à celui de ma commande Pichon que j'ai reçu en même temps.

Et puis j'ai fait des recherches sur la vaccination et contacté la PMI car je n'avais toujours pas de réponse à notre demande concernant le goûter de Noël de notre association (il nous faut l'accord de la PMI, nous l'avons), j'en ai profité pour lui en parler, et bien au contraire des crèches... il n'y a aucune réglementation pour l’accueil chez une assistante maternelle, c'est à la professionnelle de décider si elle veut (et peut) accueillir ou pas l'enfant non vacciné, on nous a un peu oublié dans les textes...

Vendredi nous étions au RAM, au programme : cuisine et comptines.

Côté lecture, en dehors de notre fiche "renne" bien sûr, tout un tas de Picoti et autres revues, à chaque fois je n'ai lu que les histoires en rapport avec le sapin, ou la lettre au Père-Noêl, puis :
- L'histoire de Guili dans "Histoires pour les petits", expressément demandé par Blondinet, alors que sur la couverture on ne le voit pas, il m'a dit "Guili" (déjà lu)
- Premiers pas pour les bébés : Noël
- Picoti n°98 et d'autres dont nous n'avons lu que les pages concernant le sapin.

Cette semaine j'ai reçu des parents qui souhaitent que j’accueille leur enfant quelques heures à partir de janvier, ça me permettra de boucher une partie de mes trous peut-être...

Samedi : rencontre mensuelle de notre association, c'est pour ça qu'il faut que j'avance sur ce blog, les jours ne sont pas assez longs...

vendredi 8 décembre 2017

Le RAM, semaine 49 - Cuisine et comptines

Je ne suis jamais à l'aise avec les ateliers cuisine. Il y a le côté hygiène bien sur, le côté "tâche" (je me vois mal enfiler le tablier peinture pour cuisiner !), le côté consigne (on ne fait pas ce qu'on veut...).

D'ailleurs je n'en propose que rarement ici.
Alors une atelier cuisine au RAM, avec une 10ène d'enfants assez prêts les uns des autres, j'avoue que j'ai appréhendé un peu...

Nous avons lavé les mains à tout ce petit monde, les tables ont été nettoyées, les enfants ont pu s'installer. La table acheté en juin est sorti pour l'occasion, c'est la première fois. Il faut dire qu'ils sont 9 à s'installer, les 4 plus petits, dont Léa, ne participent pas. J'ai estimé qu'elle était encore trop petite pour le côté "hygiène", cela aurait occasionné trop de frustration par rapport au bénéfice. Elle joue donc sur le tapis avec sa copine du même âge.

Notre animatrice avait acheté de la pâte sablée à la Boulangerie du Puisoir, à Roquecourbe.

Elle a aplati au rouleau la pâte avant d'en donner une part à chaque enfant, dans une assiette en carton. Les enfants choisissent un emporte pièce, ou on leur en donne un.
Cloé et Blondinet font leur première forme sans problème. Notre animatrice leur donne alors une boîte de Smarties pour décorer..
Cloé en colle 2, cela lui suffit, je remet sa pâte en boule et l’aplatit : et oui c'est le côté que je n'aime pas, on touche à l'alimentaire donc on ne peut pas trop jouer avec non plus.


Blondinet ne veut pas coller de Smarties, comme pour Cloé je refait une boule que j'aplatit aussi, mais lui a très envie de jouer avec la pâte et ne veut pas user de l'emporte pièce.
Léa a voulu participer, on est donc allé se laver les mains...
Blondinet ne voulant plus rien faire je propose à Léa le bout de pâte qu'il lui reste (pas très sympa je sais mais je pensais qu'il n'y avait plus de pâte ni d'assiettes à ce stade)


Je l'aide à appuyer sur la forme métallique, puis j'enlève le contour. Elle colle ensuite les Smarties, ça c'est une chose qu'elle a compris et qu'elle fait en conscience (j'aime bien ce mot "conscience").
Blondinet se décide à coller 2 Smarties, 2 yeux tiens, à son renne (oui un renne !)


Ah ben il restait des assiettes, ça va mieux, chacun la sienne. Léa colle quelques Smarties de plus, elle ne tente pas de les manger, contrairement à sa copine qui nous a aussi rejoint.
Je donne le reste de pâte à Blondinet, qui n'a pas très envie de continuer, que ce soit pour les emportes pièces que pour le collage de Smarties.
D'un doigt je pousse sa pâte, je forme un cœur, ça ne le fait même pas rire :(
À ce stade la pâte est devenue molle et le beurre reste dans nos doigts, ça me rappelle quelque chose, une sensation, mais je ne me rappelle pas vraiment quoi à ce moment là.

Les enfants ont dû mal avec l'hygiène, il y a des mains qui touchent les chaussures et des doigts dans les narines (je ne vous dirai pas qui, et pas forcément les miens !)

Cloé continue, mais ne veut pas d'emporte pièce, elle veut coller des Smarties sur la pâte telle quelle, je me dis que c'est ce qu'on aurait dû faire depuis le début, la pâte étant molle les formes... se déforment...

Arrivé à la maison je mets aussitôt les sablés à cuire, Cloé devant partir après le repas.

Je précise que je suis nulle en cuisine.. mais comme je le sais, je suis aussi prudente.
Je met le four à 180°, moins de 5 minutes après j'enfourne les sablés sur une plaque, je mets la minuterie : 10 minutes, c'est ce que m'a dit Mélanie.

J'apporte le repas à la salle, et tout le nécessaire, je jette un œil au four avant d'installer Léa sur sa chaise haute : il ne reste que 3 minutes et pourtant les sablés sont encore mou et clair.
J'ajoute 6 minutes, je commence  à faire manger les enfants, le four sonne, j'y vais mais... trop tard, biscuit noir... :o

Heureusement je les ai pris en photos avant de partir du RAM, comme si je me doutais qu'il ne survivrai pas...

Je me suis rappelée le lendemain à quoi m'avaient fait penser la pâte... au sablés que nous avons fait il y a 2 ans avec Lilwenn !



mardi 5 décembre 2017

Picoti n°98

Picoti n°98


Dans ce numéro de Picoti consacré à Noël :

Bébé a eu un chapeau de cow-boy en cadeau à Noël (nous avons passé cette histoire, nous ne sommes que début décembre)

Cache-cache : les 4 tenues du Père-Noël (idem)

Margot met des guirlandes au sapin, et puis sur les meubles, l'horloge, elle se fait même un collier et enguirlande le chat !

Comptine : la lune

Une fiche sur le renne !

Pikou prépare Noël, sapin, gâteau, tout est prêt pour recevoir papi et mamie.

Tableau de la forêt des rennes

Allez ce matin les enfants n'ont pas trop l'air de savoir que faire, alors je leur dit "peinture ou lecture ?" juste pour voir, parce qu'ils aiment beaucoup la lecture, et c'est peinture, au moins je sais qu'ils sont motivés !

Ils viennent avec moi chercher le matériel qui se trouve au cellier (oui y'en a dans toutes les pièces), ils restent à la porte, ils savent que c'est interdit d'y entrer, sauf quand on part balader vu que j'y range les poussettes.
Je monte sur une chaise et je descend les cartons : un pour les tabliers, un pour la peinture, un pour les pinceaux, rouleaux, palette, et un dernier que je ne sors pas à chaque fois qui contient le matériel que je n'utilise pas systématiquement.

Dans ce carton je trouve un sapin en mousse, et une feuille d'arbre en mousse. Cloé veut le sapin, Blondinet prend la feuille avec plaisir (en plus elle est plus grosse).
On prend aussi les gros tampons ? (je les avais oublié ceux-là...) oui ! Puis les rouleaux et les pinceaux, ça c'est systématique.

Pour la peinture je ne sors pas tout, uniquement le bleu pour le ciel, le vert pour la forêt, du doré et de l'argent parce que ça brille (enfin quand on ne malaxe pas pendant des heures avec d'autres couleurs...), du blanc et du noir pour nuancer.

Comme support : une grande feuille de carton noir, épaisse, il le fallait !

C'est un travail collectif au fait, ça fait longtemps que l'on n'en a pas fait, ça plait aux enfants, ça plait aussi aux parents généralement, et ça me plait à moi !

Les enfants s'installent, Cloé veut le bleu, elle fera donc le ciel, manque de bol elle a le sapin et ne veut pas échanger, tant pis.
Blondinet ne voit pas d'inconvénient à prendre le vert (ouf !), c'est la seule contrainte que je leur donne : pas de bleu sur l'espace de Blondinet et pas de vert dans l'espace de Cloé.

Cloé veut aussi du doré, du coup je met de l'argenté à Blondinet, et une touche de blanc et de noir (pas trop de noir) à chacun.
J'ai pris beaucoup de photos, je n'ai pas su choisir donc...


À ce moment Blondinet se met à peindre l'éponge, le rouleau, ses mains, on ne l'arrête plus...
Je dois recharger en peinture, du doré pour lui aussi.


Cloé, elle, n'aime pas trop avoir les mains sales, dès qu'elle a de la peinture dans les doigts elle s'essuie au tablier.

Là elle ne s'est pas encore rendue compte que le tampon tenait debout tout seul, ça va être le début d'un nouveau jeu pour tous les deux...


Retour au sérieux, à ce stade j'aurai presque envie de leur faire arrêter l'activité, la feuille est un peu de toutes les couleurs, avec des petits tas dorés ou argentés du côté de Blondinet, mais ils sont toujours aussi motivés...


C'est qu'il y en a de la peinture dans cette éponge !

Cloé commence à faire des cercles, je lui demande si elle dessine la lune, la voilà d'un coup investie d'une mission... Nous voilà bientôt avec 3 lunes de couleurs différentes...


Cloé se tord de rire, je ne sais même pas pourquoi !


Ce que je redoutais est arrivé, adieu joli petites touches argentées et dorées, le côté de Blondinet c'est transformée en gadoue, alors je lui donne du blanc dans sa palette..., il peint le rouleau maintenant...

 et puis un peu de vert...

J'ai mis fin à l'activité tout doucement au bout de 35 minutes mon argument : on va se promener !

1 heure entre la préparation, l'activité et le nettoyage, ben oui il ne faut pas l'oublier le nettoyage ! D'ailleurs tout en les observant je me suis sentie beaucoup plus à l'aise que lors des premières activités peinture dans cette salle, je suis mieux organisée c'est pour ça (je n'oublie pas de prendre un récipient d'eau !), c'est comme pour les repas, maintenant c'est une affaire qui roule !

Après séchage j'ai enfourné le carton sous la pile de modules de motricité pour l'applatir, ils avaient tellement peint que le carton était tout gondolé.

Le lendemain ils ont collé tout un tas de choses qu'ils ont choisi dans le sac où j'ai stocké après les fêtes de l'an dernier toutes les choses en rapport avec Noël : des sapins en carton, en mousse, des étoiles qui ont atterri chez moi après le Noël de l'association il y a 2 ans, des étoiles et des flocons en mousse, et surtout... des rennes !

Les enfants ont une nette préférence pour la colle.


Léa a collé aussi 2 gommettes (j'ai sauvé le renne de Blondinet ensuite)